RETRAITE : Armées, Réforme des retraites. EXTRAIT de l'audition du général François LECOINTRE.

Posté le vendredi 14 septembre 2018
RETRAITE : Armées, Réforme des retraites. EXTRAIT de l'audition du général François LECOINTRE.

Yannick Favennec Becot, député membre de la Commission de la Défense de l’Assemblée nationale


Comme beaucoup de questions ont déjà porté sur les opérations extérieures, je souhaitais aborder un sujet potentiellement sensible, à savoir la prochaine réforme des retraites. En effet, les militaires demandent la prise en compte des spécificités de leur métier, qu’ils ont souvent commencé très jeunes. Avez-vous déjà entamé une réflexion sur ce sujet ? Quelle est votre position en tant que chef d’état-major des Armées sur un sujet dont on va sûrement beaucoup parler en 2019 ?

Général François Lecointre, chef d’état-major des Armées

Concernant la réforme des retraites, nous avons reçu un premier courrier de Mme Buzyn et de M. Delevoye dans lequel ceux-ci ont affirmé la singularité des armées et la nécessité de conserver un système de retraite qui permette aux militaires de quitter l’armée après quelques années de service seulement, de façon à conserver une armée jeune. Par ailleurs, le président de la République a fait de nouvelles déclarations sur ce sujet à l’hôtel de Brienne au soir du 13 juillet.

Aujourd’hui, les travaux sont lancés. Nous avons rencontré M. Delevoye avec l’ensemble des chefs d’état-major des armées et le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN) il y a un mois et demi à l’occasion d’une visite à la ministre. Nous réfléchissons à la manière dont nous préserverons ce système. Le principe de son maintien nous semble être acquis.

Par ailleurs, la réflexion sur la retraite est nécessairement à relier au sujet de la nouvelle politique de rémunération des militaires (NPRM) pour laquelle ont été créditées des ressources importantes dans la LPM. Il faudra que nous prenions l’ensemble de ces sujets en compte.

Le régime de retraite des militaires est également un moyen important d’attractivité, de reconnaissance de la nécessité d’avoir une ressource humaine jeune et de reconnaissance du service proprement extraordinaire qui est rendu par ceux qui s’engagent dans les armées. Il convient néanmoins que ce régime permette en outre de garantir que nous conserverons, au sein des armées, les compétences dont nous avons besoin.

Enfin, je souhaite que nous soyons encore plus équitables que ce que nous l’avons été jusqu’à présent. Je pense notamment que le système par points permettra d’être plus équitable vis-à-vis des militaires sous contrat, qui passent peu de temps dans les armées.

En définitive, je souhaite être plus équitable, préserver la singularité militaire et la jeunesse de notre ressource humaine et conserver une incitation pour garder les gens qui pourraient bénéficier de la retraite à jouissance immédiate mais dont je ne souhaite pas qu’ils quittent les armées au moment où nous avons besoin de leurs compétences.

Extrait de l’audition du général François LECOINTRE

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.