Stéphane SIMONNET.

Posté le mardi 13 mai 2014
Stéphane SIMONNET.

Heure par heure, l’histoire du Débarquement est une des mieux connues qui soient. Mais qui se souvient des 177 fusiliers marins du Commando Kieffer, les seuls Français à avoir retrouvé la terre de France en Normandie, le 6 juin 1944 ? Le général de Gaulle ne s’est guère exprimé à leur sujet et n’est pas venu les saluer durant l’été 1944.

Le Commando Kieffer s’est pourtant illustré en s’emparant du casino et du port de Ouistreham puis en assurant la jonction avec les parachutistes britanniques à Pegasus Bridge, un épisode immortalisé dans le film Le Jour le plus long. Mais parce qu’ils combattaient aux côtés de l’armée britannique, dans une bataille à laquelle n’avait pas été convié de Gaulle, les bérets verts ont été exclus de la mémoire de la France libre.

En s’appuyant sur des centaines de photos, lettres et document inédits, Stéphane Simonnet rend hommage aux 177 volontaires de cette troupe de choc. Sous l’impulsion d’un militaire atypique, le capitaine de corvette Philippe Kieffer, ils ont suivi, durant des mois, dans les bases secrètes de Grande-Bretagne, les entraînements les plus intensifs afin de réaliser leur rêve : participer à la libération de la France.

Edition Tallandier- Nombre de pages : 128-PRIX public TTC : 24,90 €

Source : Stéphane SIMONNET
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.