Analyses

Lettres ouvertes ASAF

LETTRE OUVERTE du président de l'ASAF à monsieur Emmanuel MACRON.

Des médias français rapportent les propos que vous avec tenus lors de votre voyage en Algérie, dans une interview télévisée de laquelle j’extrais cette phrase délirante: « …La colonisation fait partie de l'histoire française, c'est un crime contre l'humanité, une vraie barbarie…. »  Qui êtes-vous  monsieur Macron pour lancer une accusation aussi grave à l’encontre de votre pays ?

Lettre ouverte du président de l'ASAF au sénateur Gilbert ROGER.

" Comment, en tant que vice-président de la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale et des forces armées, avez-vous pu tenir des propos aussi décalés, biaisés et pour tout dire affligeants, à l’encontre des « militaires retraités »...

Lettre ouverte du président de l'ASAF au sénateur Guy FISCHER.

17 novembre 2012   Lettre ouverte à Guy FISCHER Sénateur communiste du Rhône   Monsieur le sénateur,   Je lis dans le compte rendu intégral de la séance du 25 octobre 2012 consacré à l'examen du projet de loi sur le 19 mars, la façon dont vous évoquez, au nom du groupe communiste, la figure du général Marcel Bigeard : « Le tristement célèbre général Bigeard, tortionnaire de sinistre mémoire en Algérie comme en Indochine. ». Il ne s'agit pas d'un dérapage verbal mais d'une basse insulte faite à la mémoire d'un grand chef militaire français à la fois glorieux et populaire.   Monsieur le sénateur, chacun a les héros qu'il peut.

LETTRE du Président de l'ASAF au Monsieur le Député GUILLOTEAU

« Vous faites référence à certains militaires, ce qu’a relevé Mme la présidente Adam, mais s’ils avaient été de bons militaires, cela se saurait. Je rappelle que ceux dont vous faites mention ont vu leur carrière stoppée, et c’est une très bonne chose. » Député GUILLOTEAU

LETTRE du Président de l’ASAF à Monsieur le Ministre Délégué

Voici une lettre rédigée par le secrétaire général de l’ASAF et signée par son président envoyée au ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants.

La RCA abandonnée

La République centrafricaine est le théâtre de violences perpétrées par des milices islamiques venues du Tchad et du Soudan. On en parle peu à la télévision !