MARINE NATIONALE : Les conséquences de la baisse de 850 millions - Extrait de l’audition de l’amiral Christophe PRAZUCK (CEMM).

Posté le mardi 19 septembre 2017
MARINE NATIONALE : Les conséquences de la baisse de 850 millions - Extrait de l’audition de l’amiral Christophe PRAZUCK (CEMM).


« …La baisse de 850 millions d’euros qui a été annoncée aura certainement des conséquences pour la marine. Nous sommes en train de travailler avec l’état-major des armées et la DGA pour déterminer où faire porter l’effort et minimiser l’impact opérationnel de cette mesure. Certaines commandes du programme 146 (équipement des forces-note ASAF) sont plus critiques que d’autres : nous essayons de les identifier pour continuer à disposer en 2018 du matériel dont nous aurons besoin. Je suis assez confiant en notre capacité à bien pointer les domaines dans lesquels la baisse des crédits sera la moins douloureuse.

Maintenant, je vous ai parlé du vieillissement de mes bateaux et de mes hélicoptères et je considère qu’il faut accélérer le renouvellement de notre flotte pour BATSIMAR et FLOTLOG (flotte des bâtiments logistique qui assure le soutien à la flotte de combat-note ASAF). Cette baisse de crédits retardera ce remplacement. Mon souhait est que son impact reste limité grâce à une trajectoire budgétaire ultérieure particulièrement dynamique. Nous devrions pouvoir repartir dès 2018, avec une perspective saine et cohérente pour la marine. »

 

Extrait de l’audition de l’amiral Christophe PRAZUCK
Chef d’état-major de la Marine
Texte du 26 juillet 2017
mis en ligne sur le site de l’Assemblée nationale le 17 septembre 2017

 Source de diffusion : www.asafrance.fr

 

 

Note de l’ASAF
Ci-dessous le rappel des propos tenus, par monsieur Emmanuel MACRON chef des armées, dans son interview donnée à la revue Le Point parue le 31 août 2017

« …Aucune opération n’a été bloquée pour cela. Aucun de nos soldats n’a eu à en pâtir. On a simplement reporté des commandes de matériel… cela n’a en aucune manière entravé notre capacité opérationnelle…»

Pour lire l'audition, cliquez sur le PDF ci-dessous.
logo pdf

 

 

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.