ANNIVERSAIRES.

Posté le mardi 12 février 2019
ANNIVERSAIRES.

 

 

 

  • 12 février 1814 : bataille de Château-Thierry.  
  • 12 février 1894 : prise de Tombouctou (actuel Mali). 
  • 12 février 1946 : mort de l’enseigne de vaisseau Alain de Penfentenyo (Actuel Vietnam - Fleuve Donaï). 
  • 12 février 1965 : premier vol stationnaire du Mirage III V (Melun-Villaroche – Seine et Marne).  

 

 

 

bataille chateau thierryjpg12 février 1814 : bataille de Château-Thierry.  

Napoléon devance à Château-Thierry le corps russe de Sacken (12 000 hommes, en repli depuis leur défaite de Montmirail), grâce à un raid de la cavalerie du général Nansouty, délogeant par là-même le corps prussien de York (18 000 hommes). 

 

 

 

tombouctou12 février 1894 : prise de Tombouctou (actuel Mali).  

Le chef de bataillon Joffre entre dans la mythique “perle du désert”. Son premier geste est de faire inhumer avec les honneurs militaires les cendres du LCL Bonnier et de ses hommes (tombés à Tacoubao un mois plus tôt).  Pour mémoire, c’est René Caillié qui est le premier Français à entrer (1828) et revenir vivant (1830) de Tombouctou.  

Lire l’article Proconsul à Tombouctou du LCL Jean-Louis Mourrut, RHA N° 154 (mars 1984) qui retrace l’action de Joffre à Tombouctou. 

 

alain de penfentenyo12 février 1946 : mort de l’enseigne de vaisseau Alain de Penfentenyo (Actuel Vietnam - Fleuve Donaï).  

Commandant une section de vedettes de débarquement (LCVP), il est mortellement blessé dans une embuscade lors d’une patrouille sur le fleuve Donaï près de Saigon. Il était le fils du vice-amiral Hervé de Penfentenyo qui a défendu Lorient en juin 1940. Ses deux autres frères sont également morts au combat, François en 1940 et Tanguy en 1945. 

La Marine a donné son nom à l’un de ses commandos.  

 

 

 

 

premier vol stationnaire du Mirage III V12 février 1965 : premier vol stationnaire du Mirage III V (Melun-Villaroche – Seine et Marne).  

Seulement 2 prototypes ont vu le jour pour cet avion à décollage vertical français. Capable d’atteindre Mach 2,03 (record qui tient jusqu’en 1995 pour ce type d’avion), sa production se révèle trop onéreuse et l’armée de l’air abandonne le projet. 

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.