DÉCORATION : Légion d’honneur pour un infirmier des forces.

Posté le vendredi 18 novembre 2016
DÉCORATION : Légion d’honneur pour un infirmier des forces.

Le 11 novembre, l’ISG-2G Jean-Pierre, infirmier au CMA de Gap, a été nommé au grade de Chevalier de la Légion d’honneur. Cette décoration couronne 27 années d’engagement au service de la France et du Service de santé des armées.

Engagé en 1989, diplômé de l’EPPA en 1993, l’ISG-2G Jean-Pierre a marqué par sa solidité, sa bravoure et son investissement dans toutes ses fonctions.

Son parcours retrace tous les grands engagements récents des Armées : ex-Yougoslavie, entrée au Kosovo, Tchad, OMLT en Afghanistan, Mali en ouverture de théâtre, Centrafrique, soit 9 affectations dont 2 outre-mer, 11 OPEX et 4 MCD. Formateur au sauvetage au combat et moniteur instructeur de tir, il a rendu et continu à rendre des services remarquables avec un dévouement constant, n’hésitant pas à risquer sa vie pour sauver celle des blessés. Son sang-froid et son courage exemplaire lui ont valu 4 citations et l’attribution de trois Croix de la Valeur militaire: en 2000, pour son action lors de la prise en charge de 17 blessés au Kosovo ;

en 2009, en Afghanistan, dans les premiers soins dispensés à deux enfants grièvement blessés par l’explosion d’une munition avant d’organiser leur évacuation sanitaire puis lors de la défense de sa position sous un feu nourri ; en République centrafricaine en 2014, en risquant sa vie lors de la prise en charge d’un blessé grave sous le feu puis au Mali, engagé à plusieurs reprises sous le feu ennemi. Affecté en qualité d’infirmier-major au centre médical des armées de Gap, depuis le 1er août 2012, l’ISG-2G Jean-Pierre a assisté son médecin-chef de manière déterminante dans l’organisation d’une formation d’adaptation de secours en montagne à Briançon avec le peloton de gendarmerie de haute montagne. Outre l’engagement opérationnel, le commandant du CMA de Gap a rappelé aussi toutes les tâches quotidiennes. « Plus obscures, elles n’en sont pas moins méritantes et nous vous en sommes tout autant reconnaissants. Vous incarnez la devise du CMA : là où il y a une volonté, il y a un chemin » a-t-il ajouté. A travers cette décoration, c’est l’ensemble du corps des infirmiers des forces qui est distingué pour les risques encourus au plus près des combats et la qualité des soins dispensés aux blessés et aux malades. Elle honore la valeur de tous les infirmiers des forces qui concilient chaque jour l’attention du soignant et l’engagement du soldat.

Décorations :

Médaille commémorative française avec agrafe « Ex- Yougoslavie » du 01.11.1996, avec agrafe « Haïti », du 16.03.2002 ; Médaille de la défense nationale « échelon or », du 01.01.2002 ; Médaille d’outre-mer avec agrafe « Tchad » du 15.12.2004, avec agrafe « Sahel » du 01.11.2013, avec agrafe « République Centrafricaine », du  03.08.2014 ; Médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan », du 18.07.2012.

 

DCSSA

Source : defense.gouv.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.