DiCoD : L’ex-journaliste Valérie Lecasble prendra les rênes de la communication du ministère de la Défense.

Posté le dimanche 22 mai 2016
DiCoD  : L’ex-journaliste Valérie Lecasble prendra les rênes de la communication du ministère de la Défense.

Ancien auditeur de l’IHEDN, Pierre Bayle, l’actuel directeur de la Délégation à l’information et à la Communication de la Défense (DICoD) est un fin connaisseur du monde militaire pour avoir couvert la guerre du Golfe en 1991, fondé la lettre spécialisée TTU et occupé différents poste en rapport avec la communication auprès de deux ministres de la Défense (Pierre Joxe et Alain Richard).

Mais, après trois ans passés à la tête de la DICoD, Pierre Bayle va devoir passer la main. Et, lors du Conseil des ministres de ce 18 mai, la journaliste Valérie Lecasble, actuellement vice-présidente de l’agence TBWA-Corporate, a été désignée pour lui succéder. Elle prendra ses fonctions à compter du 1er juin.

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris en 1979, Mme Lecasble a entamé une carrière de journaliste au quotidien Le Monde l’année suivante. Puis, elle s’est spécialisée dans les questions économiques en rejoignant successivement Les Échos, l’Agefi, le service « économie » de l’Événément du Jeudi, le Nouvel Économiste et Radio Classique.

Dans les années 2000, Mme Lecasble a notamment dirigé la rédaction de France Soir, après avoir animé une émission sur les ondes de la radio BFM. En 2008, elle a quitté la direction générale d’I>TELE pour occuper les fonctions de vice-présidente de TBWA-Corporate.

Dans le même temps, elle est devenue une intervenante régulière de l’émission « On refait le monde » sur RTL.
D’ailleurs, dans le cadre de cette émission, Mme Lecasble a été parfois amenée à dire un mot sur les questions militaires, comme en octobre 2014. Et il est difficile de dire qu’elle a maîtrisé le sujet…

Enfin, comme l’explique le communiqué du ministère de la Défense, la feuille de route de Mme Lecasble visera, « sous le pilotage de la DICoD » à continuer « l’effort de reformatage et de professionnalisation des effectifs, à accompagner l’évolution de l’ECPAD et des moyens audiovisuels vers de nouvelles ambitions » et à « contribuer au rayonnement de la Défense vers l’opinion publique notamment par la poursuite de l’effort sur les nouvelles technologies de l’information et la maîtrise des médias sociaux. »

 

Laurent LAGNEAU

 

 

Source : opex360
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.