L’ARMÉE DE l’AIR EN DEUIL, après l’ accident d’un F-16 grec en Espagne

Le bilan s’alourdit pour l’armée de l’Air, avec le décès d’un 9e aviateur

Posté le mardi 27 janvier 2015
L’ARMÉE DE l’AIR EN DEUIL, après l’ accident d’un F-16 grec en Espagne

Le bilan de la chute d’un F-16 grec sur le tarmac de la base aérienne de Los Llanos (Espagne), sur lequel étaient stationnés plusieurs appareils qui participaient au Tactical Leadership Program (TLP) de l’Otan, a malheureusement évolué au cours de ces dernières heures.

Ainsi, un neuvième militaire français a succombé à ses blessures, au matin de ce 27 janvier. Il avait été admis à l’hôpital de la Paz, à Madrid, après l’accident. Dans son communiqué publié le soir du drame, le ministère français de la Défense avait déploré 8 tués ainsi qu’un « blessé en situation d’extrême urgence ». Le texte indiquait également que cinq autres aviateurs étaient en réanimation dont deux placés en coma artificiel.

D’après les éléments disponibles, la base aérienne 133 de Nancy-Ochey, qui avait envoyé 2 Mirage 2000D à Albacete depuis une semaine, paie un lourd tribut puisque 7 de ses aviateurs y ont perdu la vie. Selon un bilan donné avant l’annonce de ce 9e décès par le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), le général Denis Mercier, 2 pilotes, 1 navigateur officier système d’armes (NOSA) et 5 mécaniciens font partie des victimes.

Il s’agit de la catastrophe la plus meurtrière pour l’armée de l’Air depuis l’accident d’un DHC-6 Twin Otter au Sinaï, en mai 2007. Le bilan avait été de 9 tués, dont 8 militaires français et 1 canadien.


L'ASAF ressent très vivement la perte de 9 de ses camarades, officiers et sous officiers, de l'armée de l'Air.
Elle assure son chef d'état-major et les familles des victimes de son plus fraternel soutien en ces moments tragiques.
Elle sait aussi que le maintien au niveau d'excellence de nos équipages exige un entraînement permanent, au plus près des conditions opérationnelles.

La Rédaction de L'ASAF

 

 

 

Source : Zone Militaire-opex360
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.