Le Charles de Gaulle rentre à Toulon

Posté le jeudi 21 mai 2015
 Le Charles de Gaulle rentre à Toulon

Après quatre mois de déploiement, qui l’on conduit en Méditerranée, en mer Rouge, en océan Indien et dans le golfe Persique, le porte-avions français retrouve aujourd'hui sa base varoise. Dans le cadre de cette mission, baptisée Arromanches, le Charles de Gaulle était accompagné de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul, de la frégate anti-sous-marine Jean de Vienne (qui a relevé en cours de mission la frégate britannique HMS Kent) et d’un sous-marin nucléaire d’attaque, en l'occurrence l'Améthyste, rentré il y a quelques jours à Toulon. Le groupe aérien embarqué comprenait, quant à lui, 22 avions, soit 12 Rafale Marine, 9 Super Etendard Modernisés (SEM) et un Hawkeye, ainsi que quatre hélicoptères (deux Dauphin, un Panther et une Alouette III). Le Jean de Vienne embarquait en outre un Lynx et le Chevalier Paul un Caïman Marine (NH90), le nouvel hélicoptère de l'aéronautique navale réalisant à cette occasion son premier déploiement avec le groupe aéronaval (GAN), armé par un total de 2 600 marins. 

Pendant son déploiement, au cours duquel il a réalisé 100 jours de mer, le GAN a notamment participé durant 8 semaines à l’opération Chammal. A ce titre, les avions du Charles de Gaulle ont mené de nombreuses missions de reconnaissance et des frappes contre le groupe islamiste Daech en Irak. 10 à 15 sorties intervenaient quotidiennement à partir du porte-avions, positionné dans le golfe Persique. 

Différents exercices ont également ponctué la mission, dont White Shark avec les forces armées saoudiennes et Varuna avec la marine indienne.  Arromanches fut aussi, comme c’est systématiquement le cas lors des déploiements de bâtiments de la Marine nationale, l’occasion d’enrichir la connaissance des zones traversées et de mener des missions de renseignement. 

Source : Mer et Marine
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.