SANTE : Le Service de santé des Armées fragilisé ? LIBRE OPINION de Jean-Marc TANGUY

Posté le vendredi 19 janvier 2018
SANTE : Le Service de santé des Armées fragilisé ? LIBRE OPINION de Jean-Marc TANGUY

L'Afghanistan avait déjà prélevé sa dîme (1), mais le Sahel n'est pas en reste : en quelques mois, huit membres - au moins - des équipes médicales en préparation opérationnelle en France ou déployées au Sahel ont été blessés, souvent gravement. Ainsi, deux pilotes de véhicules blindés sanitaires (VABSAN), deux radios (qui ne relèvent pas du service de santé des armées), deux médecins, un chirurgien et un infirmier ont été blessés en service, depuis le mois de juillet. L'essentiel, comme c'est le cas d'ailleurs pour Barkhane, ont été ciblés par des attaques à l'explosif. Mais une partie ont aussi été blessés en préparation opérationnelle à La Courtine, lors d'un accident de VAB, le 26 octobre.

…Ce lourd bilan résonne dans un environnement complexe, alors même que déjà, il semble très difficile de nourrir les tableaux d'effectifs pour Barkhane. Un des pilotes blessés cet été par un engin explosif avait remplacé un autre personnel. Et un médecin blessé à Barkhane remplaçait le médecin touché à La Courtine. Comme on n'imagine pas que les militaires à croix rouge refusent les missions, la réponse à ces carences en ressources humaines est sans doute à aller chercher dans des coupes trop violentes effectuées ces dernières années dans les effectifs.

Les désignations tardives ayant en outre un autre effet : les personnels concernés n'ont pas le temps pratiquement pour se préparer dans de bonnes conditions à leur future mission, et évidemment, ont peu de temps pour organiser leur privé.

Jean-Marc TANGUY
(Le mamouth)
(Extrait)

 Source de rediffusion : www.asafrance.fr


(1) trois infirmiers (Frédéric Paré, Mathieu Thoinette et Thibault Miloche), un auxsan (Rodolphe Penon) tués au combat, et plusieurs autres ont été blessés

 

 

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.