LETTRE OUVERTE de l'ASAF : Quelques réactions de nos lecteurs.

Posté le samedi 17 mars 2018
LETTRE OUVERTE de l'ASAF : Quelques réactions de nos lecteurs.

 

 

 

 

« Battons nous pour nos blessés »

Quelques réactions à la lettre ouverte de l’ASAF


 

 

 

 

 « Merci pour votre action et votre soutien car au delà des annonces officielles et de la bureaucratie, nous, blessés, au bout de la chaine sommes seuls face à cette jungle technocratique.

Olivier de V

 

« En appui de l'ASAF à mon modeste niveau.
Pascal D.

 

« Ancien Gendarme et ayant côtoyé le danger de près, j'affirme que nos militaires font don de leur vie à la France. Dans des moments comme ceux là on ne pense pas, on n’analyse pas, on ne calcule pas, on donne ! 
Roland B.



« Je demande le retrait pure et simple des articles L32 et L36 de la LPM ou ils n’y ont d'ailleurs pas leur place.
Patrice D.

 

« Je soutiens à fond la lettre aux parlementaires et j'en envoie copie à mes proches.
Honneur à nos blessés au combat et a tous nos soldats.
Michel B.

 

« Bravo et merci à l'ASAF pour son engagement au seul service des armées et de ceux servent la France sous les armes.
Pierre Z.

 

« Document diffusé à mes contacts.
Jean Bernard C.

 

« Je donne ma pleine approbation au contenu de la lettre ouverte aux parlementaires au sujet des pensions et du service de traitement des grands brûlés.
Christian D.

 

« Le retrait d’articles d’une loi de programmation portant atteinte aux droits fondamentaux, c’est possible !
Les avocats (qui ne sont que 55 000 en France) l’ont obtenu en 2 jours pour certains articles du projet de loi de programmation pour la justice (Cf. annonces CNB des 14/03 et 16/03/18).
Comme quoi l’union et la mobilisation, payent !

Véronique de TIENDA-JOUHET
Avocat à la Cour - Barreau de Paris 
Conseil juridique du   groupe de travail des associations de blessés, chargé de la refonte du code des pensions militaires d’invalidité(CPMIVG)

Site de diffusion : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.