LIBRE OPINION : Panthéon et hommage à la Résistance : honneurs à nos jeunes héros et à notre drapeau !

Posté le dimanche 24 mai 2015
LIBRE OPINION : Panthéon et hommage à la Résistance : honneurs à nos jeunes héros et à notre drapeau !

La France commémore cette année le 70ème anniversaire de sa Libération. Son honneur a été sauvé et porté par tous ceux qui se sont engagés pour combattre l’envahisseur et le nazisme, les nations alliées et des français qui ont refusé l’humiliation et la soumission. Ils ont été nombreux, et parmi eux certains ont eu des conduites héroïques, d’un engagement allant même jusqu’au sacrifice ultime, celui de leur vie.

Les hommes et les femmes qui se sont engagés dans la résistance à l’occupant, à ses milices et contre la barbarie nazie méritent tout particulièrement que le pays se souvienne d’eux et les cite en exemple auprès des jeunes générations. Grâce à eux notre drapeau flotte librement aujourd’hui, incarnant nos valeurs et faisant notre fierté.

La Fédération nationale des associations parachutistes (FNAP), forte d’une trentaine d’associations patriotiques et amicales, rassemblant près de 20.000 inscrits a le devoir de s’exprimer en ce sens. Membre du Comité national d’entente, elle cosignait en décembre 2014 une lettre qui proposait au Président de la République cinq noms de jeunes héros de 14 à 28 ans, dont quatre Compagnons de la Libération, pour les faire « entrer au Panthéon » à l’occasion de la commémoration de la Libération. Ils auraient ainsi magnifiquement incarné cet héroïsme de la jeunesse de France au service de la liberté.

Aucune réponse n’a été apportée à ce jour, alors que le décret autorisant le transfert de la dépouille de Jean Zay au le Panthéon était singulièrement signé quelques jours après l’envoi de la lettre.

La FNAP déplore cette indifférence à l’égard de ceux qui, dans ses rangs, très nombreux et de toutes générations, ont donné des gages voire même leur sang au nom de leur indéfectible attachement à la France, à la République et à son drapeau.

Elle regrette qu’un message ambigu soit adressé à cette occasion. La Jeunesse de France a généré des héros pour libérer la patrie durant la deuxième guerre mondiale. Pourquoi alors leur préférer, une victime de la barbarie, même célèbre comme Jean Zay, qui de plus, à un moment de sa vie a été contempteur du drapeau français et des valeurs qu’il symbolise ?

Outre cela, elle note une cérémonie bien curieusement préparée puisque de surcroit, deux familles se sont opposées au transfert des dépouilles de leurs proches… Leurs cercueils ne contiendront qu’un peu de la terre du lieu où elles sont inhumées !

Elle réaffirme, à l’approche de la prochaine cérémonie du 27 mai au Panthéon, qu’il eut été grand de glorifier de jeunes héros dont l’attachement au drapeau national n’aurait souffert d’aucune controverse ni d’aucune ambigüité.

Elle demande respectueusement au Président de la République de se prononcer clairement en cette occasion sur les valeurs fondamentales symbolisées par notre drapeau, le sens du devoir et du sacrifice de ceux qui ont tout donné pour que nous en soyons fiers aujourd’hui.

Elle invite les porte-drapeaux et les membres de ses associations qui pourraient être présents à Paris le 27 mai à ne pas assister à la cérémonie du Panthéon, mais s’associent dans le plus grand respect et dignement à la celle du ravivage de la flamme sous l’Arc de Triomphe, devant notre drapeau qui flotte fièrement au-dessus de la tombe du soldat inconnu.

Source : Fédération nationale des associations parachutistes
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.