OFFICIEL : Armée : 2 300 postes créés en 2016

Posté le dimanche 02 août 2015
OFFICIEL : Armée : 2 300 postes créés en 2016

C'est un répit dans le rythme des déflations endémiques des effectifs mais de courte durée. Reprise des coupes dès 2017.

6 800 moins 4 500, ça fait 2 300.

Ces trois chiffres résument l'équation finale à laquelle est arrivé le ministère de la Défense après de savants mais surtout ardus calculs, relatifs aux restructurations pour l'année 2016.

Certes 4 500 postes disparaîtront, mais ces coupes seront compensées par la création de 6 800 autres, « du fait de l'opération de sécurité intérieure Sentinelle et du passage de 66 000 hommes à 77 000 de la FOT, la force opérationnelle Terre », explique-t-on dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian.

 

Pas de fermetures de sites ni d'unités

C'est donc un gain net de 2 300 postes que le ministère de la Défense va enregistrer pour la seule année 2016, après des années de déflation de la ressource humaine et avant de nouvelles baisses dès 2017.

Autre bonne nouvelle : il n'y aura pas de fermetures de sites ou d'unités. Ce qui rassurera les élus locaux. « Le Territoire de Belfort perdra bien 200 soldats après la dissolution de deux unités, mais on peut parler d'absence de drames territoriaux. »

En revanche, 250 soldats vont rejoindre Mailly (Aube) pour constituer l'embryon du futur bataillon d'expérimentation du système Scorpion, dont les premiers blindés seront livrés en 2018.

Enfin, le camp du Larzac va accueillir la célèbre 13eDemi-brigade de la Légion étrangère. Réduite à 70 soldats depuis son départ de Djibouti pour les Émirats Arabes Unis, l'unité, créée en 1940, et décorée de la Croix de la Libération, va en accueillir 390 de plus dès 2016.

Elle constituera très vite un régiment d'infanterie d'un millier d'hommes, basé sur le célèbre plateau que le camp ne grignotera pas davantage et où « les autorisations temporaires d'occupation accordées à des éleveurs ne seront pas remises en cause ».

Auteur : Philippe CHAPLEAU
Source : Ouest France

Source : Ouest France
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.