OFFICIEL : Barkhane : point de situation du jeudi 14 août

Posté le vendredi 15 août 2014
OFFICIEL : Barkhane : point de situation du jeudi 14 août

Les  effectifs de la force Barkhane sont de l’ordre de 3000 soldats. Cet effectif est réparti sur deux points d’appui permanents à Gao (Mali) et à N’Djamena (Tchad). Les effectifs de la MINUSMA (ONU) sont de plus de 8000 hommes. Ceux des forces armées maliennes (FAMA) sont de plus de 7000 hommes.

Au cours de ces derniers jours, la force Barkhane a poursuivi ses missions d’appui auprès des forces armées de la bande sahélo-saharienne (BSS ) dans la lutte contre les groupes armés terroristes.

Du 27 juillet au 15 août 2014, les militaires de la force Barkhane ont participé à la première opération tripartite de lutte contre les groupes terroristes dans la BSS, à la frontière entre le Mali et la Mauritanie. Plusieurs compagnies de combat accompagnées de véhicules blindés ont ainsi mené des opérations de reconnaissance dans la forêt de Ouagadou, ancien sanctuaire terroriste, située au Nord de Bamako.

Cette opération conjointe a permis de développer l’interopérabilité entre les forces françaises, maliennes et mauritaniennes engagées ensemble dans la lutte contre les groupes armés terroristes. Réparties des deux côtés de la frontière mauritanienne, les forces ont opéré de manière coordonnée. Cette opération de grande envergure rassemblait plus de 800 hommes, dont une centaine de français. Au regard des grandes élongations qui existe entre les bases opérationnelles et le lieu d’opération, un important dispositif logistique a également été mis en place. Enfin, des moyens de reconnaissance et d’appui aériens de toutes les nations impliquées ont appuyé les unités au sol.

Le 9 août, après 4 jours de progression, les trois armées ont fait jonction à hauteur de la ville de Medala marquant sur le terrain le bon niveau de coopération entre les nations.

Dans le cadre d’une opération menée dans la région de Tombouctou, et conformément aux accords de mars 2013, les forces françaises ont capturé trois personnes fortement suspectées d’appartenir aux GAT.

Des missions de contrôle de zone ont été menées dans le grand Gao avec une quinzaine de patrouilles engagées notamment dans le cadre de la lutte contre les tirs indirects. Le 13 août, un site de lancement de roquettes a été découvert. Deux roquettes ont alors été neutralisées puis  détruites par les militaires de la force Barkhane.

Sources : EMA

Source : EMA
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.