OFFICIEL : Le cru 2014 de l’université d’été de la défense, à Bordeaux les 8 et 9 septembre 2014.

Posté le samedi 06 septembre 2014
OFFICIEL : Le cru 2014 de l’université d’été de la défense, à Bordeaux les 8 et 9 septembre 2014.

La 12e édition de l'université d'été de la Défense se tiendra à Bordeaux les 8 et 9 septembre 2014. Depuis plus de 10 ans, cette manifestation marque la rentrée des parlementaires des commissions Défense.

En cette rentrée 2014, les deux présidents des commissions de la Défense (1) du Parlement français organisent  l’université d’été de la Défense. Elle se tiendra cette année en Aquitaine avec l’armée de l’Air comme partenaire. En réunissant plus de 400 hauts responsables politiques nationaux et européens, ainsi que des acteurs clés de l’administration et du secteur industriel, l’université d’été offre une réelle opportunité de participer à la réflexion sur la Défense de demain. « Alors que l’année 2013 avait été celle de l’opération Serval au Mali – qui se poursuit –, cette année sera celle de Sangaris et de la République centrafricaine. Les travaux en cours des commissions sur l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale nourriront notre réflexion sur quinze années d’opérations extérieures et sur l’avenir », explique en préambule Patricia Adam, la présidente de la commission de la Défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale.

 

Les enjeux essentiels du secteur de la Défense seront cette année abordés sous l’angle des nouveaux enjeux économiques et géostratégiques, dans un contexte associant la réponse aux urgences opérationnelles et la préparation des outils de Défense de demain. Ce sera l’occasion pour les universitaires de se concentrer sur des problématiques d’avenir et de préparer la rentrée parlementaire. Comme les onze éditions précédentes, les débats de 2014 prendront différentes formes pour abriter les réflexions : séance plénière, ateliers plus restreints, forums, rencontres plus informelles.

Source : defense.gouv.fr

(1)        Patricia Adam, présidente de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées de l'Assemblée nationale et Jean-Louis Carrère, président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat.

 

Source : defense.gouv
Commentaires (1)
  • Daniel ROUDEILLAC
    07 septembre 2014 à 14:27 |
    "Ce sera l’occasion pour les universitaires de se concentrer sur des problématiques d’avenir et de préparer la rentrée parlementaire."

    Peut-on espérer que la parole des militaires "universitaires" ou non, ne soit pas considérée comme inconvenante. Peut-on espérer que ces militaires ne soient pas congédiés vers leur "coeur de métier". Si la défense à l'évidence ne doit pas être le seul fait des "militaires", encore ne faut-il pas aller dans le sens de leur marginalisation rampante. La pluralité des opinions doit pouvoir aussi s'exprimer en matière de défense. La "défense" ne gagnera rien à écarter les gens en tenue de la réflexion "citoyenne" sur la Défense.
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.