OPÉRATION CHAMMAL : Le général Serge Cholley à la tête des soldats de la force.

Posté le dimanche 07 août 2016
OPÉRATION CHAMMAL : Le général Serge Cholley à la tête des soldats de la force.

Depuis le 01 août 2016, le général de brigade aérienne Serge Cholley a pris le commandement de l’opération Chammal, nom donné à la participation française à l’opération de la coalition contre Daech – Operation Inherent Resolve. Il commande désormais les 1 000 militaires français déployés au Levant dans cette opération.

Une simplification indispensable de la chaîne de commandement

Le général Cholley est notamment chargé de représenter la France au sein de l’état-major de la coalition installé au Koweït, ainsi qu’auprès des autorités militaires irakiennes et de nos alliés engagés au Levant dans la lutte contre Daech. Depuis le Koweït, il contrôle le bon emploi des moyens français dans le cadre de la coalition internationale et assure aux soldats français les moyens nécessaires pour réaliser leur mission.

Le général Cholley concentre l’ensemble des responsabilités opérationnelles relatives à l’opération Chammal et qui étaient jusqu’ici exercées par différentes autorités militaires françaises déployées au Levant et par l’amiral Beaussant, commandant de la zone de l’océan Indien. La prise de fonction du général Cholley permet ainsi de simplifier la chaîne de commandement de l’opération Chammal.

L’armée française occupe une place importante dans l’Operation Inherent Resolve (OIR). Elle déploie depuis septembre 2014 un dispositif cohérent et robuste qui couvre l’ensemble des domaines d’action de la coalition et en fait la seconde contributrice en termes de moyens engagés.

Un officier général opérationnel, expert renseignement et relations internationales

Le général de brigade aérienne Serge Cholley est diplômé de l’école de l’Air et breveté du collège interarmées de défense. D’abord affecté en escadron de chasse, le général Cholley a servi à plusieurs reprises dans le renseignement militaire dont il a été l’un des sous-directeurs de 2005 à 2007 puis de 2014 à 2016. Il a commandé la 54ème escadre de Metz,  la base aérienne 190 et a également servi comme adjoint air du commandant supérieur des forces armées en Polynésie française. Dans le domaine des relations internationales, il a été attaché militaire près de l’Ambassade de France en Chine. Enfin, le général de brigade a été projeté plusieurs fois en opérations extérieures, dans le cadre de l’opération Epervier de 1986 à 1988, mais aussi de l’opération Enduring Freedom et Southern Watch en Afghanistan, dans la Corne de l’Afrique et au Moyen-Orient.


Source : État-major des Armées
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.