OPÉRATION SANGARIS : point de situation du 11 décembre 2014

Posté le vendredi 12 décembre 2014
OPÉRATION SANGARIS : point de situation du 11 décembre 2014

Point de situation sur les opérations de la force Sangaris, engagée en République centrafricaine, du 4 au 11 décembre 2014.

A Bangui, à l'occasion des festivités consécutives à la fête Nationale du pays, une partie des commerces était fermés et les activités locales ont eu un franc succès (football, concerts). Aucun événement n'a été signalé en marge des cérémonies officielles, dont la sécurité a été assurée par les forces de sécurité intérieures (FSI) aux côtés des forces internationales. A Kaga Bandoro, Bria et N'Délé, l'autorité de l'Etat est toujours contestée par certains groupes armés qui poursuivent leurs tentatives de déstabilisation.

Du 26 novembre au 6 décembre, la force Sangaris a mené une opération de sécurisation et d'appui au développement dans la région de N'Délé, au Nord-Est de Dékoa.

Cette opération avait un double objectif : appuyer, avec la MINUSCA, la sécurisation d'un convoi d'une organisation mandatée pour rénover l'école de N'Délé, et réhabiliter un pont de circulation routière. Cette action a permis de rétablir la liberté de circulation et de mouvement de la population dans cette zone.

Environ 2 000 militaires français sont actuellement déployés dans l'opération Sangaris, aux côtés des 8 500 hommes de la MINUSCA. Lancée le 5 décembre 2013 par le président de la République, l'opération Sangaris vise à rétablir un niveau de sécurité minimal en République centrafricaine et à accompagner la montée en puissance progressive de la mission de l'ONU.
Sources : État-major des armées

Source : EMA
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.