OPÉRATION SANGARIS : point de situation du 16 octobre

Posté le jeudi 16 octobre 2014
OPÉRATION SANGARIS  : point de situation du 16 octobre

Point de situation sur les opérations de la force Sangaris, engagée en République centrafricaine, du 9 au 16 octobre 2014.

La situation sécuritaire a été marquée par une brusque dégradation dans la capitale du 7 au 11 octobre, caractérisée par de nombreuses attaques contre les forces internationales, dont les militaires français.En appui des forces de sécurité intérieures et des soldats de la MINUSCA, Sangaris a réarticulé son dispositif dans la ville et riposté de nombreuses fois, neutralisant plusieurs individus.

Au bilan, l’action conjointe des forces internationales et intérieures a permis un retour au calme. Celui-ci reste toutefois fragile.

Par ailleurs, dans la ville de Dekoa, des éléments français sont intervenus en protection de la population, le 10 octobre, après que des tirs d’armes légères ont été entendus. Les militaires français sont parvenus à stabiliser la situation après avoir neutralisé plusieurs individus.

Le 9 octobre à Bossangoa, la force Sangaris a officiellement transféré la responsabilité de la région Ouest du pays à la MINUSCA. Sangaris concentre désormais ses efforts dans la région de Bangui, dans le couloir central et dans le triangle Sibut-Dekoa-Bambari, au centre-est du pays.

Parallèlement, la relève de la force Sangaris se poursuit.

Le 11 octobre, le lieutenant-colonel Menet a été relevé par le lieutenant-colonel Letzelter à la tête du sous-groupement aéromobile, dont l’unité leader est le 1er régiment d’hélicoptères de combat stationné à Phalsbourg.

 Sources : Etat-major des Armées

 

Source : EMA
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.