OPEX : Mort au combat du médecin capitaine Marc Laycuras au Mali

Posté le mercredi 03 avril 2019
OPEX :  Mort au combat du médecin capitaine Marc Laycuras au Mali
Mardi 02 avril 2019

Communiqué de presse de Florence Parly, m
inistre des armées
Militaire de l'opération Barkhane mort pour la France

 

Aujourd’hui, le médecin capitaine Marc Laycuras est mort au combat au Mali. C’est avec douleur et émotion que j’ai appris cette nouvelle.

Médecin militaire, il a doublement consacré sa vie au service des autres et de son pays. Le médecin capitaine Laycuras est mort pour la France, en allant au bout de son engagement. Ce sacrifice nous oblige.

J’adresse mes sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à ses frères d’armes et à tous ses camarades de l’opération Barkhane. Je les assure de mon soutien le plus total dans cette épreuve douloureuse.

Un autre militaire a été blessé. Ses jours ne sont pas en danger. Je lui adresse mes vœux de prompt rétablissement.

Le décès du médecin capitaine Marc Laycuras force notre respect et notre reconnaissance. Il nous rappelle chaque jour le dévouement inlassable des femmes et des hommes du service de santé des armées sur tous les théâtres d’opérations. Il nous rappelle l’engagement de tous les militaires français qui risquent leur vie pour lutter contre le terrorisme, défendre nos valeurs et notre liberté. Les Armées n’en sont que plus déterminées à poursuivre la lutte contre les groupes terroristes, où qu’ils se trouvent, avec force et ténacité.

C’est aujourd’hui toute la communauté de défense qui est en deuil et qui salue la mémoire du médecin capitaine Laycuras.

 

 

In memoriam - MED Marc Laycuras

 

 

Le médecin Marc Laycuras est né le 12 janvier 1989 à Cholet.

Il suit sa scolarité en Corrèze et réussit brillamment le concours d’entrée dans le service de santé des armées.

Il rejoint alors l’école du service de santé des armées de Bordeaux le 1er aout 2007 où il réalise sa scolarité comme élève-officier puis médecin aspirant ; il apparaît d’emblée comme un élément prometteur et passionné.

A la suite de sa réussite à l’examen classant national, il est nommé interne des hôpitaux des armées. Son classement lui permet d’effectuer son internat au sein de l’hôpital d’instruction des armées Percy.

Durant ces trois années, il perfectionne ses compétences de médecin au lit du malade. Il est immédiatement remarqué pour son humilité et son investissement.

Il se consacre pleinement au service des malades et en particulier des militaires blessés en opération.

Il soutient sa thèse de médecine dans le domaine de la chirurgie sur l’étude de la sensibilité et spécificité des signes cliniques et biologiques dans le diagnostic de l’appendicite aigüe et est reçu docteur en médecine le 13 octobre 2017.

Nommé médecin à compter du 1er janvier 2017, il choisit de servir au sein de la 120e antenne médicale du Mans rattachée au 14e centre médical des armées et au profit des marsouins du 2e RIMA. Il rejoint ce premier poste le 2 janvier 2018.

Le 12 février 2019, il rejoint le Mali comme médecin du poste médical soutenant le 2e RIMA, après avoir été désigné pour soutenir le groupement tactique interarmes (GTD Richelieu) dans le cadre de l’opération Barkhane.

Au cours de cette mission, il est mortellement blessé par un engin explosif détruisant son véhicule. Malgré les soins prodigués par les équipes médicales présentes, il décède des suites de ses blessures le 02 avril 2019 à l’âge de 30 ans.

Le médecin Marc Laycuras était marié et titulaire de la médaille de la Défense nationale.


Droits : © Service de santé des armées

 

L'ASAF présente à madame Marc Laycuras ses condoléances.

 

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.