SEMAINE CULTURELLE de Luchon : "La France au défi de sa défense". CONFÉRENCE du général Pierre ZAMMIT.

Posté le samedi 04 août 2018
SEMAINE CULTURELLE de Luchon :  "La France au défi de sa défense". CONFÉRENCE du général Pierre ZAMMIT.

Du 30 juillet au 3 août, le Centre Culturel du Pays de Luchon organisait sa semaine culturelle 2018 sur le thème "Le monde entre guerre et paix". David Saforcada revient pour "Luchon Mag" sur la conférence donnée, mercredi, par le général Pierre Zammit.


C’est dans ce cadre que le 1er août, le général (2s) Pierre Zammit, délégué départemental et coordonnateur régional de l'Association de Soutien à l'Armée Française (1) (ASAF), a prononcé une conférence ayant pour sujet "La France au défi de sa défense".
 
Devant une soixantaine de personnes, après une rapide présentation de l’ASAF, le général Zammit a développé sa conférence articulée autour de trois axes : la place de la France dans un monde plus belliqueux, un point de situation sur l’armée française et les enjeux et défis à venir.
 
Après avoir montré la dangerosité croissante du monde (islamisme ; retour des "Etats puissance"; zone conflictuelle du pourtour méditerranéen ; question des migrants qui déstabilisent l’Europe), le général a rappelé que la France restait une "puissance moyenne au rayonnement global" (2): vocation continentale en Europe, vocation maritime (2ème zone maritime mondiale), puissance nucléaire, 2ème réseau diplomatique mondial, francophonie,  amitiés et coopération en Afrique. Il a ensuite abordé la question des alliances : l’Europe incapable de développer une défense autonome tant qu’elle ne parviendra pas à définir ses propres intérêts stratégiques ; l’Otan incontournable pour les interventions d’envergure et au sein de laquelle la France occupe une place singulière (2ème force militaire et puissance nucléaire).
 
Le général a ensuite décrit une armée française "en demi-teinte".
Une armée qui a conservé un modèle pertinent, respectée par nos alliés pour son efficacité et dont la plus grande force est la qualité de ses soldats tous grades confondus.

Mais une armée affaiblie par des lacunes capacitaires réelles et potentielles.
Les causes : surengagement qui dure depuis des années (30% au-dessus de ses capacités), vétusté des matériels dont certains ont plus de 50 ans d’âge, insuffisance chronique du budget de la défense depuis plus de 20 ans, en totale incohérence avec le niveau des engagements (passé de 3% du PIB en 1990 à 1,5% en 2015 avec une baisse drastique des effectifs.
 
Pour conclure, le général Zammit a rappelé que "le premier devoir d’un Etat est sa défense" (3), appelé de ses vœux la consolidation d’un patriotisme seul antidote du nationalisme et la promotion d’une culture de défense préalable à l’esprit de défense.
Ses derniers mots furent pour souligner que la liberté avait un prix, celui de l’effort de défense.
 
Les nombreuses questions et les commentaires post-conférence témoignèrent de l’intérêt suscité par cette conférence et le sujet traité.

 


   David SAFORCADA

Samedi 4 Août 2018

 

 

  • Association loi de 1901 créée en 1983, l’ASAF regroupe tous les citoyens qui estiment que l’armée doit demeurer au « cœur de la Nation » et la défense « une priorité pour l’Etat ». Indépendante, sans aucun caractère politique ou syndical, ne recevant aucune subvention, elle s’exprime en toute liberté, avec rigueur et sans polémique, dans le seul souci de l’intérêt supérieur du pays (www.asafrance.fr)

  • Président Valéry Giscard d’Estaing
  • Général de Gaulle

 Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.