SOCIÉTÉS DE PROJET A LA DÉFENSE : audition du DGA le 1er avril pour démêler le vrai du faux

Posté le mardi 24 mars 2015
SOCIÉTÉS DE PROJET A LA DÉFENSE  : audition du DGA le 1er avril pour démêler le vrai du faux

Les sociétés de projet, plan de substitution aux recettes exceptionnelles défaillantes devant financer les équipements de la Défense, sont au cours d’une lutte interministérielle acharnée entre d’une part le ministre de la défense , Jean-Yves Le Drian, et le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, et, d’autre part, le ministre des finances, Michel Sapin, et son secrétaire d’Etat au budget, Christian Eckert. Pour démêler le vrai du faux, François Cornut-Gentille, rapporteur spécial de la commission des finances sur le budget de la défense, a engagé un contrôle parlementaire.

Il a adressé, en décembre dernier, un questionnaire à plusieurs administrations et services de la Défense et de Bercy. Une seule direction n’a pas répondu malgré l’obligation légale qui lui était faite : la direction générale de l’armement, pourtant désignée par les autres organismes comme le pivot central du projet. Face à ce silence depuis trois mois, François Cornut-Gentille a demandé à Gilles Carrez, président de la commission des finances de l’Assemblée Nationale, et à Valérie Rabault, rapporteure générale du budget, d’auditionner Laurent Collet-Billon (photo), délégué général pour l’armement, pour le contraindre à répondre aux questions légitimes que soulèvent les sociétés de projet Cette audition par la commission des finances a été fixée au mercredi 1er avril à 16 h 15.

François CORNUT-GENTILLE

 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.