SYNTHÈSE du CF2R par Laurence-Aïda AMMOUR : La pénétration Wahhabite en Afrique.

Posté le mercredi 07 février 2018
SYNTHÈSE du CF2R par Laurence-Aïda AMMOUR : La pénétration Wahhabite en Afrique.

Bien que la diffusion du wahhabisme en Afrique remonte aux années 1960, c'est l'avènement du pluralisme politique dans les années 1990 dans de nombreux États africains qui a permis à l'Arabie saoudite de renforcer son offensive idéologique sur le continent. 

Alliant prédication et actions sociale et humanitaire, les ONG islamiques, les organisations transnationales musulmanes et les fondations saoudiennes ont investi financièrement et idéologiquement le continent africain - souvent avec la complicité des États - pour imposer leur interprétation conservatrice de l'islam, outil par excellence de la "diplomatie religieuse" des Saoud.

Après des décennies d'une stratégie d'influence ininterrompue, le Royaume saoudien peut désormais s'appuyer sur ses relais locaux pour saper les bases des hiérarchies traditionnelles de l'islam africain, combattre les confréries soufies et bannir les pratiques religieuses ancestrales. Les nouveaux adeptes africains du wahhabisme formés dans les universités du Golfe s'opposent ouvertement aux institutions maraboutiques afin d'assujettir l’espace public aux normes spirituelles rapportées d’Arabie saoudite.
Cette lame de fond a conduit à une fragmentation doctrinale croissante de l'islam africain qui se traduit par une prolifération de groupes professant des interprétations extrêmement sélectives des principes religieux. Aujourd'hui les groupes terroristes qui sévissent au Sahel et en Afrique du Nord-Ouest profitent d'un environnement de plus en plus pétri de l'idéologie wahhabite où le conservatisme religieux s'est banalisé par des décennies d'une insidieuse pénétration doctrinaire.

L'islam fondamentaliste saoudien est le terreau sur lequel sont nés et prospèrent le salafisme et le djihadisme armé qui minent les sociétés africaines et s'exportent au-delà des frontières.

Laurence-Aïda AMMOUR
(CF2R)



Pour lire le document complet, cliquez sur le PDF ci-dessous.
pdf

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.