CORONAVIRUS : L’armée de Terre dans la crise COVID-19

Posté le jeudi 26 mars 2020
CORONAVIRUS : L’armée de Terre dans la crise COVID-19

 


Notre pays vit une crise d’une ampleur et d’une forme inédites dont la durée est incertaine, sans qu’il soit possible, aujourd’hui, d’imaginer toutes les conséquences. Déjà engagée, l’armée de Terre se prépare à l’être davantage.



L’armée de Terre fait preuve d’une très grande vigilance face au danger de contamination. Régiments et formations s’adaptent avec pragmatisme en fonction des contraintes opérationnelles de chaque unité. L’ensemble de ces mesures est également appliqué lorsque cela est nécessaire et possible par le personnel engagé en opération.

 


 

Dans cette crise majeure, les Armées ont un rôle à jouer dans la résilience de la Nation. L’armée de Terre en particulier entend être à la hauteur de l’enjeu, et  identifie trois priorités :

    1. Assurer ses missions actuelles en opérations extérieures et intérieures ;
    2. Être au rendez-vous pour soutenir les Français et la Nation dans la crise du COVID-19 ;
    3. A l’image de la Nation tout entière, anticiper la sortie de crise et remonter en puissance sans délai.  
  • Pour ce qui concerne l’appui offert par l’armée de Terre dans la crise du COVID-19, les besoins sont évalués et définis quotidiennement. Plusieurs unités sont d’ores et déjà engagées, notamment le Régiment médical, des unités de logistique et le 2e régiment de dragons (spécialisé dans la défense NRBC). Et l’armée de Terre dispose d'unités prêtes à être engagées tant en métropole qu’outre-mer, sur un large spectre de missions.

  • Parce que maintenir l’activité, c’est aussi le meilleur moyen d’être prêt à intervenir, et parce qu’il lui faut impérativement penser à l’avenir, l’armée de Terre se doit de garantir  un niveau opérationnel seuil.

  • L’activité de formation et d’entraînement se poursuit aux ordres des chefs de contact, avec l’appui de leurs supérieurs et conseillés par leurs médecins. Il s’agit pour l’armée de Terre de trouver le juste équilibre entre mesures internes de compartimentage et mesures de confinement strictes vis-à-vis de l’extérieur. Les activités et la vie dans les unités sont adaptées à la situation : pas de contacts physiques, mise en place de mesures de protection plus approfondies que les simples mesures barrières, hébergement adapté et compartimenté afin d’éviter toute promiscuité, modalités pratiques de restauration conformes aux prescriptions des mesures barrières, etc.

  • Les activités de préparation opérationnelle ne se font plus qu’en garnison, et exclusivement sur terrain militaire. Elles sont limitées à la préparation des projections, à la formation initiale et aux formations indispensables pour assurer les missions prioritaires stratégiques.

  • C’est donc sur le pied de guerre que l’armée de Terre entend traverser cette crise, mobilisée au profit de la Nation, engagée pendant la crise sur un large spectre de missions, et opérationnelle sans délai en sortie de crise.   

 

Source : Etat-major de l’armée de Terre

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

 

 

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.