LIBRE OPINION : Le SNLE Le Triomphant adapté au M51

Posté le dimanche 23 août 2015
LIBRE OPINION : Le SNLE Le Triomphant adapté au M51

Modernisation de la force océanique stratégique :
Le SNLE Le Triomphant adapté au M51

Le 4 août 2015, la Marine a repris la pleine responsabilité et le commandement effectif du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Triomphant. Ce transfert de responsabilité marque un jalon important dans l'indisponibilité pour entretien et réparation (IPER) de modernisation et d’adaptation au missile stratégique M51 débutée en mai 2013. Le bâtiment va désormais reprendre les essais avant son retour dans le cycle opérationnel.

Le Triomphant était revenu à l’île Longue le 14 avril 2015, après 20 mois de travaux au bassin n° 8 de Brest consacrés notamment à la refonte des tubes lance-missile pour passer de la génération des M45 à celle des M51. Le sous-marin a aussi été doté du système de combat tactique SYCOBS (système de combat commun Barracuda/SNLE) et d'un système global de navigation plus performant (SGN-3E). Enfin, cette indisponibilité périodique constitue une étape importante pour LeTriomphant puisqu’il s’agit de son IPER à mi-vie.

Le Triomphant est le second SNLE adapté au M51 au cours d'une IPER dite "d'adaptation". Le Vigilant avait subi la même transformation entre 2010 et 2013. Le prochain et dernier à bénéficier de cette refonte sera le SNLE Le Téméraire, à partir de 2016.

A l'issue de cette IPER, les 4 SNLE français seront au standard M51 puisque Le Terrible, admis au service actif en 2010, a été équipé du système d'armes de dissuasion M51 dès sa construction.

Ces IPER d'adaptation n’ont aucun impact sur la permanence à la mer de la dissuasion océanique qui reste assurée avec le même nombre de SNLE. Elles constituent en revanche, une étape importante du programme Cœlacanthe de modernisation de la composante océanique de la dissuasion dont elles contribuent à garantir la crédibilité.

Source : Le Marin

Source : Le Marin
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.