DÉFENSE EUROPÉENNE : Tuer l’OTAN. LIBRE OPINION de l'amiral (2s) François JOURDIER.

Posté le vendredi 01 mars 2019
DÉFENSE EUROPÉENNE : Tuer l’OTAN. LIBRE OPINION de l'amiral (2s) François JOURDIER.

Il y a pas mal de temps j’avais fait paraître à la RDN un article intitulé « Il faut dissoudre l'OTAN », c’est dire que je partage l’avis du général Jean Cot qui veut « tuer l’OTAN »

Dire que l’Europe n’a pas de défense propre et ne peut donc se passer de l’OTAN est renverser le problème : tant qu’il y aura l’OTAN, l’Europe n’aura pas de défense propre parce que les Etats-Unis s’y opposent.

Pourtant les choses étant ce qu’elles sont et Trump ce qu’il est, le parapluie de l’OTAN est de plus en plus percé et nul ne peut garantir qu’actuellement les Etats Unis interviendraient si l’Europe était agressée.

L’OTAN avait été créée pour défendre l’Occident contre le menace soviétique, cette menace existe t’elle encore ? Les Etats Unis entretiennent contre la Russie une guerre froide réchauffée, après avoir été à l’origine de nombreuses provocations à l’égard de la Russie : extension de l’OTAN jusqu’aux frontières russes, intervention en Géorgie, en Ukraine, et approche de la Moldavie et de la Biélorussie. Il n’y aurait pas les Etats Unis et l’OTAN, il y a beau temps que l’Europe aurait enterré la hache de guerre, abandonné les sanctions et établi des relations commerciales profitables avec la Russie. Nous n’avons rien à gagner en Ukraine et le retour de la Crimée dans le giron russe n’est pas scandaleux.

 

Comme l’a écrit le colonel Légrier au sujet de la guerre en Syrie, nous sommes obligés d’adopter les méthodes américaines qui sont coûteuses et inefficaces comme cela a été démontré dans tous les confits auxquels les Etats-Unis ont été mêlés depuis le Viêt-Nam.

D’autre part les motivations américaines ne sont pas les nôtres, la mer de Chine n’est pas pour nous un intérêt vital tant que la liberté de navigation n’est pas menacée et je ne pense pas que nous ayons à mourir pour les iles Spratleys. Egalement les Etats-Unis sont un allié inconditionnel d’Israël au point qu’après avoir participé pendant huit ans à la guerre civile Syrienne et après que le gouvernement de Bachar ait fait preuve d’une résilience telle qu’il a finalement gagné la guerre et que dans ces conditions il convient de rechercher une sortie au conflit, les Etats-Unis n’ont pas abandonné l’idée de venir à bout du régime, bête noire avec l’Iran d’Israël, sans se préoccuper de son remplacement.

Ce qu’il faut supprimer ce n’est pas forcément l’OTAN qui pourrait rester un office de normalisation pour que les armements et les procédures restent compatibles, mais l’organisation militaire que curieusement, nous avons ralliée.

Amiral (2s) François JOURDIER

 

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.