LIBRE OPINION le juge Marc Trévidic : La France sous la menace de l’Etat islamique (DAECH)

Posté le dimanche 04 octobre 2015
LIBRE OPINION le juge Marc Trévidic : La France sous la menace de l’Etat islamique (DAECH)

« Nous avons en face de nous un groupe terroriste plus puissant que jamais. Bien plus puissant qu’Al-Qaïda à sa grande époque. L’EI, fort d’environ 30 000 “soldats” sur le terrain, a recruté plus de membres que l’organisation fondée par Ben Laden en quinze ans ! Et ce n’est pas fini.

La France est, de fait, confrontée à une double menace. Celle du déferlement de ce que j’appelle les “scuds” humains du djihad individuel, ces hommes qui passent à l’action sans grande formation ni préparation, agissant seuls, avec plus ou moins de réussite, comme on a pu le voir ces derniers temps. Et celle, sans commune mesure, que je redoute : des actions d’envergure que prépare sans aucun doute l’EI, comme celles menées par Al-Qaïda, qui se sont soldées parfois par des carnages effroyables.

Le juge Marc Trévidic,
Source : interview accordée à Paris Match
(Cité par valeurs actuelles)

Source : Paris Match
Commentaires (1)
  • Christian LAPAQUE Lt-Cel (er)
    07 octobre 2015 à 19:02 |
    Dans un conflit de ce type la mobilisation des services de sécurité doit être sans faille.
    Le travail en réseau (internetworking) et en base de données réparties et partagées (shared logical data base) est fondamental.
    C'est celui qui lit en premier les alertes de faible intensité, de faible occurrence mais qui précéde des événements aux conséquences importantes qui gagne.
    Ce n'est pas nouveau ce qui est nouveau c'est que les moyens d'y parvenir existent.
    C'est autre chose que de concentrer les organisations c'est même le contraire.
    Les données sont réparties et partagées s'il convient, la force et la résistance du systéme aux intrusions est intrinséque à son architecture.
    Il suffit de laisser l'intelligence en dehors des réseaux.

    Alors il est possible d'agir dans une stratégie du fort au fou.
    "build fractal think local" le contraire des data ware house et des logiciels paramétrés.

    Voilà la révolution qu'il faut gagner; elle concerne tous les ministères régaliens. Diplomatie-Défense-Intérieur-Justice-Finances avec la contribution des autres acteurs:

    Ce n'est pas nouveau, en profitant de la construction des voies ferrées le second empire avait organisé des hopitaux intégrées aux grandes gares pour faciliter la mobilisation générale; des quais militaires en rase campagne permettait la distribution des moyens militaires.
    Ce qui est nouveau, c'est que cette organisation ne se voit pas, et fait la guerre tous les jours.
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.