CORONAVIRUS : Le ministère des Armées pleinement mobilisé contre l’épidémie du Covid-19

Posté le vendredi 20 mars 2020
CORONAVIRUS : Le ministère des Armées pleinement mobilisé contre l’épidémie du Covid-19

Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, le ministère des Armées poursuit ses missions de défense et de protection de la Nation et des Français. Il participe à freiner la propagation du virus en appliquant en interne les mesures de prévention, en adaptant son organisation et ses activités, et en mettant du matériel, des compétences et du personnel en soutien des services de santé publique.

Dans la continuité des annonces du Président de la République, le ministère des Armées a engagé des moyens importants pour soutenir la Nation dans la lutte contre le coronavirus.
Le Service de santé des armées (SSA) a activé cinq de ses huit Hôpitaux d’instruction des armées (HIA) : Bégin (qui détient une expertise dans les maladies infectieuses) et Percy en Ile-de-France, Saint-Anne et Laveran en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), et Clermont-Tonnerre en Bretagne. Ces hôpitaux disposent d’une capacité d’accueil d’une centaine de lits réservés aux patients Covid-19, dont 40 en réanimation. De plus, le SSA, avec le soutien de l'armée de Terre déploie, dans le Haut-Rhin un Elément militaire de réanimation (EMR). Il s’agit d’une structure médicale modulaire sous tente dédiée à la prise en charge de patients Covid-19, avec une capacité est de 30 lits en réanimation. En coordination avec la Direction générale de la santé (DGS), la décision a été prise de déployer cet EMR à Mulhouse (68).

Les armées ont engagé le Module de réanimation pour patient à haute élongation d’évacuation « Morphée ». Il permet de transporter dans un avion militaire et dans des conditions de prise en charge adaptées entre six et douze patients dans un état grave.

Morphée, un dispositif performant déployé plusieurs fois en opérations extérieures : conçu pour les opérations extérieures, Morphée permet d’assurer l’évacuation simultanée d’une dizaine de blessés graves, dans les mêmes conditions qu’un service de soins intensifs, sur une distance jusqu’à 10 000 km, vers la métropole. Ce module spécifique est directement intégré dans un avion ravitailleur de l’armée de l’Air – tels qu’un C-135 ou un A330 MRTT Phénix. Morphée permet de transformer rapidement un aéronef de transport stratégique ou un avion de ravitaillement en vol en avion médicalisé. Pour soulager les structures hospitalières de Colmar et Mulhouse, six patients ont ainsi été transférés, dès le mercredi 18 mars, du Grand-Est vers les HIA de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En savoir plus sur le dispositif

S’agissant du matériel de soins, à la demande du ministère des Solidarité et de la Santé, le ministère des Armées a mis à disposition cinq millions de masques chirurgicaux. Ces masques du SSA sont en cours d’acheminement vers un site de stockage de Santé publique France (SPF). Trois livraisons sont en cours entre le 18 et 20 mars. La répartition de ces masques a été décidée par le ministère des Solidarités et de la Santé.

L’expertise de la Direction générale de l’armement (DGA) dans le domaine épidémiologique est mobilisée pour tester plusieurs prototypes de masques proposés par les industriels. Les résultats des essais sont attendus dans les prochains jours. Le cas échéant, leur mise en fabrication permettra de mettre à disposition de nouveaux masques pour les personnes qui en ont le plus besoin.

L’Agence de l’innovation de défense (AID) a également lancé un appel à projets visant à disposer de propositions pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Les solutions présentées doivent être directement mobilisables afin de protéger la population, soutenir la prise en charge des malades, tester la population, surveiller l’évolution de la maladie au niveau individuel et l’évolution de l'épidémie, ou aider à limiter les contraintes pendant la période de crise sanitaire. Un budget de dix millions d’euros est alloué à cet appel à projets.

service dante des armees ssa asaf

 

Sur décision du Président de la République, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé que le bâtiment Tonnerre, porte-hélicoptères amphibie de la Marine nationale, appareillera prochainement en Corse pour évacuer des patients en réanimation atteints du coronavirus. Ils seront acheminés vers les établissements de santé pouvant les soigner. Le Tonnerre dispose à bord d’un hôpital embarqué, avec deux salles d’opération et 69 lits médicalisés.

hopital embarque navire tonnerre marine nationale asaf

Rediffusé sur le site de l'ASAF : www.asafrance.fr

Source : www.asafrance.fr
Poster un commentaire

Vous êtes indentifié en tant qu'invité.